Le climat change, Nouakchott s’adapte

 

Concertation et communication territoriale autour de l’adaptation aux changements climatiques

 

Mauritanie

 

Projet ACCVC (GIZ / MEDD)

 

hiver – été 2015

Le projet Adaptation au Changement Climatique des Villes Côtières (ACCVC) est mis en œuvre par la GIZ sous la tutelle politique du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable de Mauritanie. La démarche consiste à proposer des réponses locales aux problèmes posés par les inondations pluviales à Nouakchott : une stratégie de proximité pour s’adapter de manière efficace aux effets du changement climatique.

Entre décembre 2014 et aout 2015, en Haut ! est intervenu aux côtés de la Communauté Urbaine de Nouakchott pour conduire une démarche de concertation et d’animation territoriale autour des enjeux du changement climatique dans le cadre du projet ACCVC. Cette mission de 8 mois a notamment comporté un travail de cartographie participative sur la vulnérabilité face aux changements climatiques réalisé à l’échelle de chacune des 9 communes de Nouakchott avec les membres des Comités de Concertations Communaux. Des actions d’animations territoriales et de sensibilisations ont également été réalisées à l’échelle des communes, afin de présenter les diagnostics partagés (cartes) élaborés par les CCC et d’expliquer différents petits projets envisagés ( mesures no-regret) que les communes peuvent soumettre dés 2015 pour financement auprès de la CUN.

Contexte du diagnostic participatif :

Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) a été sollicité par le gouvernement mauritanien afin de renforcer son rôle dans le développement de mesures d’urgences et préventives pour la lutte contre les inondations et l’adaptation au changement climatique à Nouakchott. En réponse à cette demande, les échanges et partenariats engagés entre le MEDD et divers acteurs de la gestion urbaine, dont la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), ont fait ressortir une volonté partagée d’engager une démarche de concertation entre les acteurs de la commune, en vue d’identifier des actions pilotes à mettre en œuvre dans le cadre de l’adaptation au changement climatique.  

 

Mise en œuvre :

Cette démarche de concertation est d’abord engagée à l’échelle des Comités de Concertation Communaux (CCC), qui jouent un rôle central dans la gouvernance communale.  Elle est conduite par le projet ACCVC en partenariat avec la CUN et mis en œuvre par l’équipe d’en Haut ! entre décembre 2014 et mai 2015.

 

Objectif :

Le diagnostic participatif a pour but de dresser un état des lieux des impacts du changement climatique tels qu’ils sont perçus et vécus par les habitants, ainsi que d’inventorier les propositions de mesures concrètes d’adaptation. Il s’agit ensuite de faire remonter ces informations auprès de la CUN, du MEDD et des différents acteurs de l’aménagement du territoire.  

Télécharger le diagnostic de la commune de Sebkha : Sebkha-VF-Bdef

Télécharger le livret de fiches pédagogiques : livretFichesPedaACCVC_enHaut-Bdef

Extraits ci-dessous : 

Ateliers d’identification et de cartographie de la vulnérabilité des communes de Nouakchott face aux changements climatiques :